Les Munitions Prototypes

 


SmK L'spur ÜB mit Zerleger

Une des plus rares cartouches 8x57 de la seconde guerre :the SmK L'spur ÜB  mit Zerleger. 
Développée par l'usine DWM Lubeck pour la "Luftwaffe" pour tirer sur des cibles volantes, et destinée à remplacer la LS L'spur patronen. 
   le but de cette munition est de réduire la portée de 5000 à 2000 mètres
   outre le réservoir de substance traçante , son ogive contient aussi une charge d'explosif. L'autodestruction de l'ogive se produit à 700 mètres. 
   C'était une munition de tir d'exercice à portée réduite qui n'a jamais vu le  jour en production de série.
10 des ces cartouches furent découvertes en Hollande dans les années 80, c'est suite à l'explosion d'une d'entre elle qu'elles furent démasquées.
Aujourd'hui il en reste 9. Elles ont toutes le même marquage.



Plus tard, lors de fouilles menées à coté de leur usine d'origine, quelques centaines d'ogives furent découvertes dans une mare: majoritairement 
en mauvais état la plupart d'entre elles ont terminé en coupe.



Etui Aluminium

C'est une 7,92x57 fabriquée probablement à TROISDORF peu avant la 2e guerre, d'où l'initiale T. L'autre lettre du marquage est pour une série d'expériences. Il s'agit d'étuis retrouvées en fouilles en 2001 sur des anciens terrains d'exercice de l'ex-RDA (site de Kolbitzerheide et de Hillersleben), en assez mauvais état car souvent écrasées par des véhicules. les marquages possède toujours la lettre "T" ainsi qu'une autre allant de A à P. Parmis ces étuis certains possèdent un amorçage Berdan à un event, d'autres en possèdent 2, et certaines sont des Boxer.

la lettre "T" peut faire allusion à "Treuenbritzen". C'était un essai des années 1940-41.
le projet étui alu a été abandonné à cause de la pénurie d'aluminium engendré par la production pour la Luftwaffe.


Dopplegeschoss

La Dopple geschoss est une cartouche à 2 ogives.
De nombreux essais ont été réalisés en 1944 avec différentes ogives, pour aboutir à la production à très petite échelle en début 1945 d'une cartouche obtenue par le montage de 2 ogives de 88 KURTZ (8x33)
Les marquages connus sont cg-St+ 8 45 et cg-St+ 9 45

 

 

Une autre Dopplegechoss:



 
 

Essais de cartouches à balles en fer fritté:


Motivés par des impératifs de production de plus en plus exigeants, les ingénieurs essayèrent de développer des ogive à base de poudre de fer compactée ( fer fritté) appelées Sintereisengeschoss.
Ce procédé a déjà fait ces preuves sur les Cartouche de 9 mm pour PM.


Munitions utilisant ce procédé de fabrication sont connues :



la Gaspolster (cg 1944) : littéralement ogive gonflable
Sont ogive comporte une cavité qui permet sous l'effet de la pression de l'explosion du départ du coup, gonfle l'ogive et lui permet de prendre les rayures.

   Sintereisen (eej 1943)Ogive de forme standard en acier fritté.
 

Ogive Beobachtung expérimentale montée sur un étui Polte daté de 1936., chemisée cupronikel (comparée à une ogive B standard au dessus)
  

En 1945 un nouveau systeme de sertissage d'amorce à été utilisé ; l'étui est matté sur les rebords de l'amorce , comme sur le faisaient les Français sur les 7.5Mas, ce procédé avait pour but de facilité la production et de réduire les coûts

.