Les Cartouches de manipulations des années 40
Ce type de munitions porte l'appellation de " Exerzierpatronen ", il en en existe de très nombreuses variantes, certaines de fabrication réglementaire et d'autres assemblées sur le terrain.

-Ex

Les Exerzierpatronen (ou inertes ordinaires)
Les " monobloc " ont été la cartouche d'exercice la plus répandu du milieu, à la fin des années 30 à sont soit en laiton, soit en acier cuivré qui ont la forme d'une cartouche , avec une pointe arrondie.
La partie faisant office de douille est fluttée en 6 striées longitudinales : ce " flûttage " est caractéristique des cartouches d'exercices distribuées à la troupe afin que la différence visuelle entre une fausse cartouche de manipulation et une vraie soit aisé.

 

 

Modèle reprenant le mode de fabrication des ex patronen für MG qui apparu dès le début des années 1900

d'autres exemple de culots

 

Modèle assemblé soit à partir à partir d'une douille fluttée, amorcées (amorce sans inerte) sur laquelle est placé une ogive uniquement composée de sa chemise ( pas de noyau)

 

notons qu'une variante existe , étuis acier cuivré, possèdant une fausse amorce"pleine" en aluminium

 

une autre variante se basant sur la fabrication d'une werkzeug patronen (cartouche outil), mais non chromée



 

les cartouches de manipulation en plastique "SK"