Spr Patrone  (incendiaire)

 

 

Introduite en 1917 la Spr (Spitzgeschoss mit phosphore) est une cartouche à balle incendiaire.
Chemisé tombac, les ¾ de la partie visible de l'ogive constituent un réservoir de phosphore blanc,
Maintenu par une masse en plomb durci tronconique. Cette masse de plomb comporte 4 nervures, laissant entre elles et la chemise des canaux destinés à l'évacuation du phosphore
Cette masse tronconique semble pouvoir se projeter vers la pointe de la balle à l'impact,
2 bouchons en alliage fusible à 100°C ferment le trou qui traverse de par en par l'ogive au niveau de la base de plomb tronconique. Le culot de l'ogive est obturé par une masse de plomb mou.
La pièce tronconique en plomb semble jouer le rôle de régulateur dans l'écoulement du phosphore une fois le coup parti. Le fait que du phosphore s'échappe de l'ogive rend cette munition traceuse.

Un rapport du Royal Flying Corps daté du 16 Avril 1917 informe de la découverte d'une cinquantaine de cartouches Spr mixée avec des SmK qui ont été capturé sur l'épave d'un avion Allemand abattu par un appareil Français, alors que ce premier s'apprêtait à attaquer un ballon anglais
6 cartouches Spr accompagnèrent ce rapport à destination de J F Buckingham (l'inventeur de la balle incendiaire Anglaise) pour analyse.

La balle Spr aurait été dessinée par in ingénieur Allemand du nom de Fischer en Décembre 1916, mais d'après un rapport du 16 mai 1917 rédigé par J F Buckingham la Spr serait une imitation de son ogive incendiaire adoptée par l'armée anglaise en Juillet 1916, a cette différence prêt qu'elle contenait un peut plus de phosphore que l'Anglaise mais que celui-ci était de moins bonne qualité.
J F Buckingham ajoute que lorsque cette ogive est soumise une température de 60° durant 2.5 min , cette dernière laisse s'échapper du phosphore.

Une fois mise à feu, cette ogive laisse s'échapper du phosphore après 50 mètres jusqu'à une distance de 400 mètres, formant d'une traînée de fumée blanche. Cette fuite de phosphore volontaire, permettait à la Spr d'enflammer des ballons

.

 

 

 

Elle se décline en 3 versions :

V1: la première possède un marquage sur 3 postes seulement à 120° (au lieu des 4 d'une " S ") et un joint d'amorce noir ( à partir de 2 17 S67)

V2: En Avril 1918 Polte introduit l'ogive entièrement noire et un marquage sur 3 postes
(un seul marquage 4 18 S67)
V3: Toujours en Avril 1918 apparaît une ogive entièrement noire et un marquage sur 4 postes. Le premier marquage est P/3/18/S67 (Mars 1918). Cette variante demeurera jusqu'à la fin de la production des Spr dans les années 40

Voici 2 Spr "tardives" datant de 1937 et 1940