F Patrone " Flugzeugbrand " (incendiaire perforante)

Apparue sur le front en Septembre 1918, cette munition perforante incendiaire destinée à l'aviation, se distingue par une ogive noire, un marquage 4 postes et un joint d'amorce rouge.

Elle n'a pas été conçue pour la lutte contre les ballons; la charge s'enflamme après la rupture de la chemise lors de l'impact

Les premiers exemplaires de cette munition ont été découverts au milieu des années 70.
Il existait bien un rapport inter allié de la commission de contrôle de l'aéronautique publié après la fin de la guerre qui présentait un document allemand daté du 20 septembre 1918, officialisant l'adoption de la cartouche à balle F.

Ce document ne doit en aucune circonstance être transporté ni par avion, ni par zeppelin.
Aucune copie ne doit être faite
Les documents en trop doivent être détruits.

Description :
La balle " F " est une balle au phosphore avec un noyau en acier traité, et sa trajectoire ne peut être vue (non traçante)
La chemise est refermée à sa base par un disque en laiton solidaire de l'enveloppe.
Ce joint solide, empêche le phosphore d'entrer en contact avec l'air.
L'auto allumage de la balle, ne peut se faire que si cette dernière est soumise à une température de plus de 70°. Toutes les ogives ont été éprouvées avant encartouchage à une température de 70° pendant 3 heures.
Des recherches ont démontrer que les cartouches incendiaires aveint tendance à l'auto enflamment principalement à cause d'une montée en pression du phosphore dans la balle, entraînant une fuite. Le joint dur à pour but d'empêcher cette fuite, quand bien même la pression viendrait à bout de la capsule, le réservoir à la base du noyau perforant permettrait de faire redescendre la pression.

Emploie :
La balle F est réservée pour le combat contre un avion ennemi, son utilisation contre un ballon captif serait totalement inefficace. Les cibles terrestres inflammables peuvent aussi être engagées avec ce type de munitions, mais ne pas utiliser au sol en anti-personnel au sol

Cette cartouche peut être utilisées dans tous les types de mitrailleuses, et peut aussi être mixée avec d'autres types de cartouches. Son poids est le même qu'une Spr ou qu'une SmK l'Spur. Cette masse identique permettra d'éviter les problèmes de surcharges qu'avaient entraînés les SmK (plus lourdes)
La balle F permet un grand pouvoir perforant couplé à une capacité incendiaire, la rendant supérieure à la SmK pour les combats aériens.
En comparaison avec la Spr , la balle F ne laisse pas échapper de phosphore sur sa trajectoire, elle ne provoque donc pas de trace de fumée. Mais au moment de l'impact, lorsque la chemise se rompt, l'endroit de l'impact est enflammé par le phosphore.

Effet :
Sur un impact contre une cible résistante (pièce métallique ou équivalente), la chemise se déchire entraînant la production d'une flamme persistante. Le phosphore est repoussé sur les cotés par le noyau perforant qui continu sa course en s'enfonçant dans la cible.
La chemise se rompt aussi en cas de pénétration dans un liquide, faisant que cette balle peut enflammer un réservoir de carburant.
Le noyau en acier traité confère au projectile une capacité de pénétration suffisante pour percer toutes les pièces d'un avion : à 700m il pénètre 5mm du meilleur acier manufacturé.

Stockage et manutention :
Les cartouches F doivent être entreposées dans un endroit adapté et sec.
Et doivent être protégée des chocs et de l'humidité autant que possible. Une exposition au soleil prolongée ne peut être tolérée.