La Cartouche Mle 88

 

-Introduction

1886 : les Français viennent de se munir d’une nouvelle munition révolutionnaire le 8x50R. Cette cartouche allie 2 nouveautés : une ogive de petit calibre, et une poudre sans fumée.
Balistiquement très supérieure au 11mm Gras mais aussi au 11mm Mauser, cette nouvelle munition va engendrer l’adoption du calibre 8x57 par L’Allemagne.

En 1887 un déserteur de l’armée Française apporte à l’Allemagne un Fusil et des cartouches du nouveau calibre Français le 8x50R lebel.
L’étude des munitions convainc l’Allemagne de se munir d’un calibre équivalent ainsi que d’une poudre sans fumée.
Les premières recherches tendent à restreindre le 11mm M71 en 8mm (comme la 8mm l’a été à partir du 11mm gras). L’Allemagne adopte une poudre  « RCP » sans fumée.
Un calibre non officiel le 8x57a/a apparaît (équivalent Allemand à la 8x50R Française)

Toujours en 1887 à Thun en Suisse,  le Major Rubin développa un système d’arme utilisant des munitions à gorges, fonctionnel en Aout 87.
En Allemagne le Prof Hebler travaillait sur une 7.5x55.9 à gorge.
L’arsenal de Spandau réuni Helber et Rubin afin de coproduire une munition très performante.
De cette collaboration naquit la cartouche 8x57I M88 acceptée officiellement par l’armée Allemande le 06/11/1888.

 

Les 88 de 1888 à 1900 "marquages 3 positions"

-M88 a/A: 1889 à Sept .1893

1ère variante:

Pas de marquage, pas de joint d'amorce et un simple sertissage d'ogive
Ogive chemisée en nickel (amagnétique) utilisée officiellement jusqu'en fin 89, mais certaines furent retrouvées sur des cartouches datées jusqu'en Oct. 90.

Etui 88

Poudre : R.C.P jusqu'a la fin 1889
R.C.P. = Rottweil Cellulose Pulver
Remplacée par la Gew. Bl. P. 2,75 gramme
Gewehr Blättchen Pulver

Disque en papier entre la poudre et l'ogive de 1,5 mm d'épaisseur, ce disque est du même diamètre que l'ogive et directement positionné sous celle-ci.

Des problèmes de qualité sur le laiton employé pour la fabrication des étuis engendraient des fêlures au niveaux des collets et que la balle tombait dans l'étui.

-Octobre 90

2nde variante

Suite à la constatation que les ogives avaient tendance à s'enfoncer dans les étuis lors du chargement dans l'arme : la décision fût prise de reverser tous les stocks de munitions aux usines pour une modernisation.
L'ogive était hottée, les collet étaient repris à 8.02 au sommet et 7.9 à la base, un premier sertissage de 3 point était apposé pour empêcher le disque de papier de tomber dans l'étui, un second sertissage de 3 points était effectué au dessus du disque de papier de 1.6mm d'épaisseur pour empocher l'ogive de tomber dans l'étui, et l'ogive était réinstallée.

Ils est possible de trouver des cartouches non modifiées datées avant le 12/90 mais c'est très rare.

En 1891

3ème variante

, les ingénieurs prirent conscience que cette modification n'apportait pas de solution aux fissures sur les collets,
Des recherches complémentaires aboutirent sur un recuit du collet qui, en adoucissant le laiton, permis un résultat satisfaisant.

Les cartouches suivantes sortaient directement d'usines avec un collet recuit et ogive sertie à la base, avec un sertissage additionnel de 6 points en quinconce.

Ce type de sertissage à 6 points va être utilisé jusqu'en 5/94


2. Modele M88 n/A Juin 1893 à Juillet 1895

Etui 88 n/A = neue Art (nouveau modèle)
Collet recuit et plus serré, nouvelle ogive plus dure pour un meilleur sertissage

-En Juin 1893 un sertissage d'ogive à 4 points est adopté,
A partir de juin 93 un programme de remise à niveau des anciens lot est lancé : programme visant à sertir (3 points)toutes les amorces des anciens lots. (Mesure particulièrement appliquée sur les munitions provenant de Spandau et d'Ingolstadt.
Un sertissage d'ogive à 4 points est adopté en 6/94 et sera utilisé jusqu'en 7/95

2,67 gramm powder Gew. B. P

Disque en papier entre la poudre et l'ogive de 1,5 mm


3. Modèle 88 n/A* Aout 1895 Fin du développement de la cartouche M88

1ère variante

Disque en papier entre la poudre et l'ogive de 1.8 mm
Abandon des points de sertissage de l'ogive

 

Avril 1899

2nde variante

Poudre 436 Gew. Bl. P 436 2,63 gramm
Plus de disque en papier entre la poudre et l'ogive

 

En 1900 apparaissent les étuis "E" et le marquage 3 positions disparait