LA NAISSANCE DE LA 8x57 , la Patrone 88.

Les recherches menées par toutes les armées de l'époque aboutissent au même constat:
Pour augmenter la précision et la portée des armes, il faut réduire le poids du projectile donc son diamètre.
Les récents développements de l'industrie armurière offrent enfin des solutions à ces recherches:
La poudre sans fumée, l'étirage du métal, ... 
Alors que la France vient d'adopter la cartouche mod 1886 (Lebel), déstinée à remplacer le 11 mm Gras,
dont elle conserve le culot, L'Allemagne crée une commission de recherches à l'arsenal de Spandau
pour remplacer la vieillissante cartouche de 11.15x60 Mauser mod.71 et déjà révisée en 1884.

Là ou la France se concentre sur le projectile, la commission va plus loin et imagine une munition
résolument différente : l'étui est légèrement conique, une gorge d'extraction est dessinée, l'aspect
rectiligne de cette munition, permet à volume égal de stocker plus de cartouche, mais elle améliore
surtout l'alimentation des armes automatiques.
C'est ainsi que naquit la première cartouche militaire moderne, la 7.92x57 modèle 1888, elle fut adoptée
Suite à la "Kommission" de 1888 par l'armée impériale pour l'utilisation dans le fusil d'ordonnance Mannlicher 1888.
Les variantes
   
: Cartouche modéle 88 balle ogivale longue à noyau de plomb
: Cartouche à blanc modèle 88 balle bois ogivale longue
: Cartouche modéle 88 pour mitrailleuse cartouche légèrement surchargée
: Cartouche modèle 88 à étui renforcé
: Cartouches modèle 88 de fabrication tardive
: Cartouches de manipulation modèle 88 étui et balle vide, amorce inertée